Lettre ouverte aux installateurs VoIP

 

Nous, installateurs, face au marché de la téléphonie sur IP.

 

Comment préparer notre avenir et faire face à nos contraintes commerciales.

 


   Nous sommes installateur-intégrateur.

Nous proposons une offre de téléphonie sur IP professionnelle basée sur le logiciel Opensource Asterisk et sur un partenariat avec des opérateurs VOIP et fournisseurs d'accès Internet.

 

Ce que nous offre la téléphonie sur IP

 

Utiliser le transport IP de bout en bout, depuis le client jusque chez l'opérateur téléphonique nous permet d'offrir un meilleur coût, en supprimant l'installation de passerelles.

Nous obtenons grâce à la technologie IP de bout en bout une souplesse technique, une qualité sonore, un coût de revient, que nous ne pourrions proposer en téléphonie traditionnelle ou en téléphonie sur IP mixte.

 

La technologie IP, liée à l'utilisation de logiciels Opensource, nous permet de maîtriser et de concevoir nous-mêmes la plus grande partie du système téléphonique de nos clients, en restant très indépendant techniquement et commercialement vis à vis des logiciels et du matériel.

En refusant les offres Centrex IP (l'IPBX client se trouve chez l'opérateur IP), nous sommes également indépendants des opérateurs de téléphonie sur IP. En effet nous équipons tous nos clients avec un commutateur VOIP (IPBX) en interne, ce qui nous permet de garder le contrôle sur le routage des appels.

 

L'indépendance est une grande nouveauté dans le monde des installateurs téléphoniques et une formidable opportunité dont tous les installateurs doivent prendre conscience.

 

Cependant nous devons encore franchir une étape en nous organisant pour résoudre les problèmes que notre profession rencontre.

 

Nous rencontrons trois principaux problèmes :

 

1 ) La procédure de portage inter-opérateurs des numéros géographiques à 10 chiffres est trop lente.

 

2 ) La gestion de la qualité de service IP est primordiale pour fournir une téléphonie professionnelle.

 

3) Nous devons mettre en place rapidement une base de numérotation VOIP, afin de pouvoir inter-connecter directement nos clients VOIP, sans passer par un opérateur.

 

 

1 ) Le portage des numéros géographiques

 

Nous sommes freinés par la lenteur du portage des numéros géographiques. En effet, la plupart des clients désirent fortement conserver leurs anciens numéros de téléphone, ce qui est légitime. Les procédures actuelles pour récupérer un numéro à 10 chiffres et le transférer chez un opérateur IP sont longues, généralement de 3 à 4 semaines. C'est un frein important à la commercialisation d'une offre IP.

Sans parler de l'impossibilité de porter les numéros inclus dans une tranche SDA ISDN.

Nous devons nous unir pour faire pression et faire raccourcir ces délais de portage exagérément longs.

 

2 ) Gestion de la qualité de service IP

 

La voix sur IP professionnelle ne se satisfait pas d'une qualité de service approximative.

Il faut garantir le débit, mais surtout la constance du temps de latence et de la gigue (jitter), jusque chez l'opérateur IP.

 

La qualité de service IP est un problème à résoudre à court terme pour garantir à la voix sur IP une qualité de liaison identique à la téléphonie traditionnelle 24h/24 et 7j/7.

 

Les fournisseurs de service Internet ne proposent pas d'offres permettant d'assurer une qualité de service de bout en bout. Elle est proposée en option par certains fournisseurs d'accès, à des prix élevés. Cette gestion ne peut être garantie que dans le coeur de réseau du fournisseur, ce qui est incompatible avec les besoins de la téléphonie sur IP.

La gestion de la qualité de service IP de bout en bout sur tout le maillage du réseau Internet nécessite la coopération de tous les acteurs d'Internet au niveau national.

Cela a déjà été fait en France avec succès pour les offres triple-play ADSL, ce n'est donc qu'une question de volonté.

 

Nous devons agir pour obtenir des fournisseurs d'accès Internet une offre IP compatible VOIP, dont le prix d'achat reste compatible avec l'équipement des entreprises de petite taille.

 

3) Base de donnée de numérotation VOIP ENUM : vers la convergence des numérotations

 

Aujourd'hui nous assistons à un paradoxe : nos clients équipés en téléphonie sur IP doivent passer par un opérateur téléphonique IP afin de pouvoir se joindre mutuellement. C'est une dépense supplémentaire inutile.

En effet, il est tout à fait possible de router directement les appels d'un site IP vers un autre, en utilisant la numérotation classique à dix chiffres. Il s'agit alors de mettre en correspondance les numéros à dix chiffres avec les adresses IP des sites distants.

Cette correspondance peut se faire simplement avec une base de donnée centralisée fonctionnant en tandem avec le protocole ENUM.

La mise en place de cette base de donnée est toujours au stade expérimental en France alors que des propositions ont été faites depuis 2001.

Il est donc urgent de se réunir et de décider de la mise en place effective d'une base ENUM nationale.

 

Grâce à ENUM, les installateurs VOIP et leurs clients deviennent indépendants des opérateurs de téléphonie, jusqu'à s'en passer totalement à terme, supprimant ainsi les problèmes de portage de numéros.

 

L'installateur VOIP devient un opérateur "virtuel", il permet à ses clients d'accéder à une téléphonie "libre" sur IP. La seule dépendance restant alors le fournisseur d'accès IP, qui doit fournir une qualité de service optimisée.

 

Conclusions

 

Nous espérons mettre en place rapidement une association regroupant tous les installateurs téléphoniques nationaux afin d'agir rapidement et efficacement pour résoudre ces trois problèmes fondamentaux.

Dans l'intérêt de tous les installateurs, afin d'acquérir la force qu'il nous manque pour mener à bien la révolution de la téléphonie libre sur IP, dans les meilleures conditions commerciales et techniques, nous proposons de définir au plus vite les dates d'une rencontre ouverte à tous les installateurs, opérateurs et acteurs du monde de la téléphonie, afin de définir ensemble les actions à mettre en place.

 

Nous attendons vos remarques, réactions, et espérons votre participation active à ce projet.

 

     Vous pouvez nous contacter dès à présent à l'adresse suivante pour en discuter:

     info@franceip.fr

     A bientôt !